la méthode

Les Chaînes Physiologiques,
7 chaînes pour un traitement global

La compréhension apportée par l’analyse globale des chaînes physiologiques permet de mettre en place un traitement personnalisé qui répond de façon simple, globale et cohérente aux dysfonctions, aux déformations, aux douleurs qui sont les signatures logiques des problèmes de nos patients.

Les Chaînes Physiologiques

sont des circuits anatomiques à travers lesquels se propagent les forces organisatrices du corps. Le grand intérêt de cette méthode est d’intégrer toute l’anatomie de la tête aux pieds en valorisant la relation contenant contenu, entre le musculo-squelettique et le viscéral.

Cette relation contenu-contenant est une des spécificités de la méthode.

La méthode des chaînes physiologiques

repose sur un examen complet (statique, dynamique et palpatoire) qui met en évidence les points de tension dans les différentes parties du corps, au niveau de chacune des chaînes. Ces zones de tensions sont reportées sur une fiche spécifique à la méthode. Cet examen permet de faire une synthèse en tenant compte du projet du patient et de son environnement afin de mettre en place un traitement spécifique
C’est une méthode de traitement manuel adapté au patient :

  • pour libérer ces zones de tension
  • redonner une bonne mobilité tissulaire dans les différentes chaînes
  • redonner une meilleure fonction dynamique
  • redonner une meilleure statique

L’ensemble des fonctions du corps est naturellement programmé.
Le but est simple : enlever un maximum de tensions structurelles parasites qui sont à la base des dysfonctions, des déformations et des douleurs.

Une méthode adaptée à  tous

Elle concerne les patients depuis la naissance jusqu’à un âge très avancé :

  • les bébés pour qu’ils soient bien dans leur corps. Cette sensation de bien être se répercute sur la posture, la gestuelle, le comportement somatique et affectif de l’enfant. En libérant les zones de tension, la méthode traite les asymétries posturales (torticolis, bébé virgule), plagiocéphalies, brachycéphalies, difficultés d’allaitement, problèmes digestifs ( régurgitations, coliques, constipations) , pleurs, sommeil, etc…
  • les enfants présentant des déformations : pieds, genoux, cyphoses, lordoses, scolioses, déformations thoraciques, douleurs de croissance, problèmes ORL, respirateur buccal, mal occlusion, problèmes d’accommodation visuelle, problèmes de concentration, etc…
  • les patients souffrant de troubles fonctionnels viscéraux (oppressions, problèmes digestifs, coliques, constipations, douleurs de règles…).
  • les sportifs pour améliorer la fiabilité et les performances.
  • les personnes actives, âgées, sédentaires, afin de prévenir ou d’atténuer les dysfonctions physiques, organiques ainsi que les effets de l’arthrose.

Le traitement

Simple, concret et global, son but est d’enlever au maximum les tensions parasites dans les différentes chaînes qui sont à la base des dysfonctions, des déformations et des douleurs. La performance du traitement tient au fait qu’on traite en profondeur la relation contenu-contenant, spécifique de la méthode.

Après l’intervention qualitative du praticien, le corps réalise une part importante de la récupération grâce à la programmation de ses différentes fonctions.

Les techniques

Elles sont essentiellement basées sur le relâchement, la posture, la libération afin de reprogrammer le bon fonctionnement des chaînes physiologiques.

Les séances

Les séances sont d’une durée d’environ 45 minutes selon la problématique du patient.

La fréquence

Ce travail de qualité intéresse l’organisme en profondeur et demande un temps d’assimilation et de régulation. La fréquence sera adaptée en fonction de chaque patient. Le rythme d’une fois par semaine est une moyenne.

L’entretien

Quand le traitement est terminé, il est conseillé de faire des séances d’entretien qui peuvent être espacées de un à trois mois.

Le corps a une mémoire tissulaire et ce rappel périodique est le meilleur traitement préventif.

Les honoraires

Le praticien établit un devis pour le traitement. Pour les praticiens conventionnés, l’assurance maladie prend en charge les honoraires correspondant à la prescription et l’assuré s’acquitte directement du supplément. Certains confrères pratiquent cette méthode hors convention. La qualité du traitement justifie ce mode de fonctionnement.